dima
  • Thierry Chassagnac

    Incomplète, trompeuse et biaisée telle est la nature de la réalité perçue par nos sens. Les installations de Thierry Chassagnac soulignent ce constat en questionnant notre façon de la penser et proposent d’accéder à un modèle perceptif différent, teinté d’acquis de mécanique quantique et d’une vision orientale de la matière. C’est dire qu’il est possible, comme le disait Shakespeare, de changer les choses en changeant de regard. Cette connaissance des mécanismes de la perception visuelle est indispensable pour accéder à la conscience d’une réalité parfaitement modulable. La perception influence radicalement le perçu ! Parce qu’il faut d’abord oublier ses propres références pour s’ouvrir à une perception nouvelle, Thierry Chassagnac invite l’observateur à briser ses repères en lui proposant des espaces méditatifs construits autour de dispositifs trompe l’œil, de mise en mouvement, de boucles hallucinatoires vidéo. Partisan du rapprochement entre art et sciences l’artiste collabore avec des laboratoires de recherche et accède aux hautes technologies MIP2 INSA Lyon.